Rémy Gauche

Rémy Gauche commence la guitare à l'âge de 12 ans et rapidement il fait la première partie de Mike Stern à Toulouse.

A sa majorité en 2000, il s’installe à Paris et étudie au CIM sous l'égide de Frédéric Favarel. Il prend aussi des cours avec Nguyên Lê et Nelson Verras. En 2002, il intègre le département Jazz du conservatoire du IXème arrondissement et décroche ensuite son DEM au conservatoire d’Orsay après deux années de cycle spécialisé auprès de Sylvain Beuf, Olivier Hutman, Stéphane Kerecki, Michel Perez et Misja Fitzgerald-Michel.

En 2005, il rentre au Conservatoire Supérieur d'Amsterdam où il suit les cours de Jesse Van Ruller et les master classes de Richard Bona, John Scofield, Linley Marthe, Vince Mendoza, Wallace Roney, Joe Lovano et Jim Black.

Deux ans plus tard, son diplôme en poche et lauréat de la commission franco-américaine Fulbright, Rémy Gauche s'envole pour une année d'études à New York à la New School for Jazz and Contemporary Music. Il aura la chance de se perfectionner au contact de légendes du Jazz comme Reggie Workman, Joe Chambers, Vic Juris, Donny McCaslin, Ellery Eskelin, George Garzone ou encore de suivre les Master-Class de Peter Bernstein et Christian McBride.

De retour à Paris, Rémy Gauche lance son premier album, Panamsterdam, enregistré avec Thomas Savy, Stéphane Kerecki, Anne Pacéo et ses musiciens Hollandais. Du concert donné au studio de l’Ermitage en mars 2010 s’ensuit une belle diffusion radiophonique (France Inter, France Musique etc.) et une très bonne presse :
« Une synthèse élégante de l’héritage de John Scofield, Bill Frisell et Pat Metheny… » – Jazz Magazine
« Le guitariste sait faire parler les notes avec une musicalité miraculeusement nue qui fait regretter qu’un tel opus soit trop court. » – So Jazz
« Belle écriture…Rémy Gauche réussit à exprimer sa propre expression guitaristique. Swing à tous les étages et superbes thèmes. » Manu Katché – France Inter

C’est en 2013 que Rémy Gauche sort son deuxième opus intitulé Nature Urbaine. Un hommage à la nature qui se raréfie dans notre monde urbain. Après un travail de fond en quartet, le guitariste fait appel à Stéphane Guillaume en tant que directeur artistique. La collaboration se passe tellement bien que le groupe se produit en quartet et également en quintet avec Stéphane Guillaume (sax soprano, ténor et clarinette basse).

Les radios accueillent magnifiquement cet album : disque du jour TSF Jazz plus 30 minutes d’interview, France Musique (Open Jazz et Le Bleu La Nuit), France Inter (Summertime) plus d’une heure d’interview et de live en direct.
La presse n’est pas en reste :
« Héritier du lyrisme tranquille et de la pureté sonore d’un Jim Hall ou d’un Bill Frisell, le guitariste préfère la jouer collectif plutôt que d’étaler sa technique. Un séduisant recueil de pièces finement ciselées qui doivent autant au swing des fifties qu’au pop art 21ème siècle... » Jazz News – Juin 2013
« ...Nature Urbaine confirme la montée en puissance du jeune guitariste, notamment dans la qualité de l’écriture, où la construction et le propos mélodique, ultrasolides, n’ont à l’évidence d’autre fonction que celle de procurer un plaisir profond à l’auditeur...Un album, au final, charmant et enthousiasmant. » noté « Révélation ! » par JazzMag – Juillet 2013

Dates clées: 

2013 - Sortie du disque Nature Urbaine au Sunset avec Stéphane Guillaume comme directeur artistique et invité.
2010 - Sortie du disque Panamsterdam au Studio de l’Ermitage avec Anne Pacéo, Stéphane Kerecki et Thomas Savy.
2008 - Lauréat de la commission franco-américaine Fulbright section Musique pour une année d’études à New York à la New School For Jazz And
2007 - Diplôme du Conservatoire Supérieur d’Amsterdam et apprentissage auprès de Jesse Van Ruller. Master- classes de Richard Bona, John Scofield, Joe
2005 - Obtention du Diplôme d’Etudes Musicales après deux années auprès de Sylvain Beuf, Michel Perez et Misja Fitzgerald-Michel.
2000 - Première partie de Mike Stern et installation à Paris.